Andrée Mathieu-Coron – Artiste peintre

Andrée Mathieu-Coron – Artiste peintre

OEIL EN COULEUR 46X38.1800 €

Au cœur du Jura, dans la petite ville d’Augea, réside une artiste incroyable, véritable concentré de bonne humeur et de gaieté. De 5 à 92 ans, de nombreuses personnes n’hésitent pas à venir de très loin pour suivre les cours de peinture dispensés par Andrée Mathieu-Coron et vous allez tout de suite comprendre pourquoi.

Il faut dire que notre artiste a la peinture dans le sang. Andrée vit peinture, rêve peinture, danse peinture. Rien ne l’arrête, et tel un tourbillon, elle a charmé bien au-delà des frontières de sa commune. Sa maison vigneronne rebaptisée « Galerie du Revermont » est son antre, elle y a monté et installé « Découverte de l’art », son association. C’est dans ses murs qu’elle se sent divinement bien pour créer et se produire. Elle nous confie d’ailleurs qu’elle a souvent du mal à exposer ailleurs. Caves, grange ou encore écuries surnommées « écuries des arts » lui servent de galeries géantes pour faire profiter le maximum de visiteurs.

In the heart of the Jura, in the small town of Augea, resides an incredible artist, a true concentrate of good humor and cheerfulness. From 5 to 92 years old, many people do not hesitate to come from very far to take the painting lessons given by Andrée Mathieu-Coron and you will immediately understand why.

 

It must be said that our artist has painting in her blood. Andrée lives painting, dreams painting, dances painting. Nothing stops her, and like a whirlwind, she charmed far beyond the borders of her town. Her winegrower’s house, renamed “Galerie du Revermont”, is her lair, where she set up and installed “Découverte de l’art”, her association. It is within her walls that she feels divinely good to create and perform. She tells us that she often has trouble exhibiting elsewhere. Cellars, barns or even stables nicknamed “art stables” serve as giant galleries to provide as many visitors as possible.

Andrée n’a pas vécu dans une famille d’artistes, mais a toujours été encouragée par les siens. À 10 ans déjà, elle dessinait ou peignait sur tout ce qui lui passait sous la main : papier, plaques de contreplaqué découpées affectueusement par son père, tout faisait office de support, pour son plus grand plaisir. Et comme elle n’a jamais été en manque d’imagination, elle se servait du dictionnaire pour en reproduire les images. À 16 ans, elle travaille en tant que secrétaire pour financer ses cours par correspondance dans une école de Monaco, apprenant par ce biais les techniques, les bases du dessin, les perspectives et bien sûr, la peinture.

Le saut dans le grand bain, elle le réalise en montant sa première exposition en 1984. À partir de ce moment-là, comme si elle se devait rattraper toutes ces années, elle ne s’arrête plus d’enchaîner les expériences : artiste intervenant dans les écoles pour initier les élèves à la création artistique, dans des associations et centres culturels, etc. Andrée permet ainsi à de nombreux enfants d’accéder à l’art et de le faire connaître en milieu rural. Sa profonde satisfaction est d’avoir vu plusieurs de ces jeunes pousses percer dans le domaine.

Andrée did not live in a family of artists, but was always encouraged by her family. At 10 years old already, she drew or painted on whatever came to hand: paper, plywood sheets affectionately cut by her father, everything served as a support, for her greatest pleasure. And since she was never lacking in imagination, she used the dictionary to reproduce the images. At 16, she worked as a secretary to finance her correspondence courses in a school in Monaco, learning through this the techniques, the basics of drawing, perspectives and of course, painting.

The jump in the deep end, she realizes it by mounting her first exhibition in 1984. From that moment, as if she had to make up for all these years, she does not stop chaining the experiences: intervening artist in schools to introduce students to artistic creation, in associations and cultural centers, etc. Andrée thus enables many children to access art and promote it in rural areas. Her deep satisfaction is to have seen many of these young shoots break into the field.

Côté technique, Andrée est tout aussi incroyable ! En témoigne sa récente participation au salon du chocolat en tant que peintre et sculptrice de chocolat. Parallèlement à ces expériences peu ordinaires, chaque année, après avoir choisi en amont un thème avec ses élèves elle prépare son exposition annuelle, augmentant la cadence de sa production à l’approche de l’événement. Rares sont les artistes qui travaillent à la vitesse dont elle fait preuve. D’ailleurs, elle se plaît à faire des démonstrations en direct pour satisfaire les visiteurs.

Toile posée sur son chevalet, elle se lance alors dans un ballet de couleurs. Tubes de peinture ouverts, véritable fouillis créatif, tout prend pourtant forme comme si son cerveau communiquait avec ses mains à toute allure. Armée de son couteau pour travailler les épaisseurs, de coton hydrophile ou de papier de soie pour donner du relief, de ses huiles, elle distille savamment des touches par-ci, par-là, pour nous livrer un tableau de toute beauté. Tous les thèmes l’intéressent, que cela soit des souvenirs de vacances, des danseuses enfiévrées ou encore des paysages de sa belle région, une chose est sûre, Andrée n’a pas fini de faire vibrer sa communauté !

On the technical side, Andrée is just as incredible! As evidenced by her recent participation in the chocolate show as a painter and sculptor of chocolate. Along with these unusual experiences, each year, after choosing a theme in advance with her students, she prepares her annual exhibition, increasing the pace of her production as the event approaches. Few of the artists work at the speed it shows. In fact, she enjoys giving live demonstrations to satisfy visitors.

Canvas placed on her easel, she then embarks on a ballet of colors. Open tubes of paint, a veritable creative jumble, everything takes shape as if her brain were communicating with her hands at full speed. Armed with her knife to work the layers, with hydrophilic cotton or tissue paper to give relief, with her oils, she skilfully distils touches here and there, to give us a beautiful picture. She is interested in all themes, whether they are vacation memories, feverish dancers or even the landscapes of her beautiful region, one thing is certain, Andrée has not finished making her community vibrate!

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Comments are closed.