Curiaqui – Artiste peintre

Curiaqui – Artiste peintre

Sin voz 146 x 120 cm

Durant son enfance, Curiaqui accompagne son père lorsqu’il partait travailler dans un atelier de pancarte cinématographique. C’est là qu’il touche pour la première fois à un fusain pour dessiner. Il a grandi dans une famille composée d’artistes où l’on retrouve des peintres, des sculpteurs et des dessinateurs. Alors, naturellement, Curiaqui suit cette voie et marche sur les pas de son père en reprenant l’atelier de pancarte de cinéma. Désormais, il vit de son art, alternant rencontres enrichissantes, expositions et salons d’art au sein de l’Europe entière.

Il compose des fresques murales, des affiches de films avant de développer sa propre technique… Une expression riche en texture qui gravite autour de la matière, une huile vibrante déposée sous forme de pâte sur le support. La spatule permet à ce passionné de donner vie à son imaginaire, il joue avec les reliefs et les volumes, un moyen pour lui de jouer avec les profondeurs et les jeux de lumière. Loin d’une simple peinture, ses tableaux s’apparentent davantage à des images gravées et étallées sur un bois ou une toile.

Les nuances se transforment en messagers qui sont présents pour communiquer des émotions. Les vibrations chromatiques réalisées de manière spontanée, par une envie de laisser les couleurs se mélanger naturellement, ajoutent du sens à la finition. Un effet que l’artiste aime comparer à « un chaos apparent avec une profonde émotion ». Tout commence par un amas de photographies représentant des modèles et devient au fil du processus une expression de la vie. Il dit : « Je laisse reposer l’œuvre quelques jours dans l’atelier et j’observe ce qu’elle me dit dans les jours suivants, remontant couche après couche jusqu’à ce que je la découvre, comme si je n’étais pas maître de l’exécution. Et à ce moment-là je l’admire comme un spectateur quelconque. »

Ses œuvres sont presque totalement figuratives, elle exprime la féminité et toute sa beauté. Toutefois, par le biais de cette matière empâtée, elles invitent nos yeux à s’y plonger pour plus de sens. C’est là que notre regard croise d’autres formes, se lie à d’autres mélanges pour aider l’artiste à nous transmettre des sentiments et des états d’âme auxquels on se lie volontiers !

Expositions:
2022 SIAC Marseille
2022  57 prix Reina Sofía (Oeuvre sélectionné par le jury)
2021 Artist 360 Madrid.

Dernière expo collective à la galerie 41 de Lyon, du 09-06 au 15.06.22.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Comments are closed.