Denise Gazaille – Artiste peintre

Denise Gazaille – Artiste peintre

0 immensité 2.

« L’équilibre des œuvres, ça se fait avec l’expérience. On les regarde avec du recul et on le voit, on le ressent. Je suis autodidacte, et ça, je l’ai appris par moi-même. »

Denise Gazaille a toujours éprouvé un attrait pour le dessin. Déjà à l’école primaire, c’était sa matière préférée, celle qu’elle attendait avec impatience, celle qui allait lui permettre de donner le champ libre à son entière imagination. Son professeur, conscient de ses capacités hors normes, mettait tout en œuvre pour la valoriser et lui donner confiance en son talent, allant même jusqu’à collectionner ses dessins.

En grandissant, Denise choisit une autre voie. Puis, à l’occasion d’une soirée, elle recroise l’enseignant. Persuadé qu’elle a fait son petit bonhomme de chemin, il lui demande si elle fait de la peinture, question à laquelle elle répond par la négative. Ému par ses nombreux souvenirs, il lui glisse avec bienveillance, qu’elle devrait. Avec l’ère d’Internet, cela fonctionnerait, lui assure-t-il. Denise n’est plus une enfant et perçoit clairement cette déclaration artistique. Elle ose prendre les pinceaux, elle qui n’a à l’époque pas 30 ans.

Et là, comme à chaque fois qu’un talent est contenu, lorsqu’on le laisse pleinement s’exprimer, il se concrétise avec encore plus d’intensité. Denise opte pour l’art abstrait, car c’est celui qui lui offre le plus de liberté créative. Ses fonds sont en acrylique, ses couleurs en technique mixte fluide, qu’elle travaille à la spatule. Elle ne voit pas les heures passées, concentrée à son ouvrage. Elle ne cherche pas non plus à délivrer un message particulier à travers ses œuvres, puisque « cela dépend toujours du regard de celui qui observe. Face à mon tableau, c’est un trouble tout personnel qu’il ressentira, c’est pour cela que j’aime l’abstrait. »

À travers l’art abstrait, elle satisfait son besoin créatif, tout en procurant une interprétation propre à chacun, car l’émotion nous emmène loin, transporte, ravive parfois des souvenirs enfouis. Pour guider le spectateur, elle consent toutefois à livrer un titre mûri, tout autant que sa technique. Les titres sont pour elle une porte ouverte sur l’imaginaire, qui ne s’arrête pas à un mot, mais offre un nombre infini de possibilités.

Aussi, vous l’aurez compris, Denise donne libre cours à sa passion depuis maintenant plusieurs décennies. Elle a eu le temps d’explorer les méthodes, d’oser travailler divers médiums, de comparer les rendus et de peaufiner ses réalisations. Son cheminement créatif en toute autodidaxie a commencé avec l’huile, l’acrylique, puis d’autres pigments qui ont donné une limpidité et une légèreté à la couleur. « J’utilise des pigments fluides pour exploiter leurs pouvoirs d’attraction ou de répulsion, comme s’ils rivalisaient pour se positionner dans un voyage de modèles en évolution. », nous dit-elle, passionnée.

Face à l’un de ses tableaux, vous devinerez si elle a peint sur une base bois ou aluminium. Sa technique est la même, seul le support change. Selon son inspiration, elle laissera visibles des points d’aluminium. Vous vous surprendrez à admirer son originalité. Elle qui en permanence est dans l’exploration, vit chaque fois un moment d’expérience, de recherche. Allez plus loin, partir à la découverte, c’est ce sentiment fort qui la fait et nous fait vibrer.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Comments are closed.