Françoise Boussau-Janon – Artiste peintre

Françoise Boussau-Janon – Artiste peintre

Avenir

Par la beauté de ses créations, Françoise Boussau-Janon souhaite faire passer des messages. Elle retranscrit dans ses œuvres ce qui la touche avec une minutie incroyable. Découvrons cette artiste et son univers enchanteur.

Baigné de lumière, l’atelier de notre plasticienne dégage ce petit quelque chose qui fait que l’on s’y sent bien, à peine le seuil franchi. Le temps semble avoir ralenti son cours, les rayons du soleil qui pénètrent par la verrière font flotter dans l’air un parfum de quiétude et de douceur. On y entre avec confiance et la sensation de ce que l’on va y découvrir nous parlera, nous interpellera.

Avec un père sculpteur amateur, Françoise est sensibilisée à l’art dès son enfance. Son envie de faire du dessin ou de la peinture la conduit à s’orienter vers des écoles d’arts appliqués. C’est donc tout naturellement qu’elle passe le concours de l’ENSET (École normale supérieure de l’enseignement technique) pour devenir professeur d’arts plastiques. Pour elle, la création est un moyen de se libérer, de communiquer et partager ses émotions. Tout au long de sa carrière, elle fait prendre conscience à ses élèves que la libre expression est la clé de leur réussite et de leur épanouissement.

Ses années d’enseignement pendant lesquelles elle anime également des ateliers de théâtre ne lui laissent que peu d’espace pour créer. Le temps de la retraite arrive, lui permettant de reprendre ses pinceaux. Sa peinture plutôt traditionnelle se voit bouleversée par un événement presque anodin. Un jour qu’elle dessine, sa feuille posée sur son carton à dessin, pour avoir du recul, elle le place devant une fenêtre. La feuille se décale et la lumière, par transparence, crée une très jolie découpe qui la surprend. C’est alors que l’idée de jouer avec la lumière va germer.

Through the beauty of her creations, Françoise Boussau-Janon wishes to convey messages. She transcribes in works all that touches her, with incredible thoroughness. Let’s discover this artist and her enchanting universe.

Bathed in light, our visual artist’s studio exudes that little something that makes you feel good there, barely crossing the threshold. Time seems to have slowed its course, the rays of the sun entering through the glass roof make the air float a scent of tranquility and softness. We enter it with confidence and the feeling that what we are about to discover will speak to us, will challenge us.

With an amateur sculptor father, Françoise was aware of the art from her childhood. Her desire to draw or paint led her to go to schools of applied arts. It was therefore quite natural that she took the ENSET (École Normale Supérieure de l’Enseignement Technique) competition to become a plastic arts teacher. For her, creation is a way to free herself, to communicate and share her emotions. Throughout her career, she made her students realize that free expression is the key to their success and development.

Her years of teaching, during which she also gave theater workshops, left her few opportunities to create. The time for retirement is coming, allowing her to resume her brushes. Her rather traditional painting is overwhelmed by an almost trivial event. One day, when she draws, her sheet of paper resting on her drawing board, to get some distance, she places it in front of a window. The sheet shifts and the light, by transparency, creates a very pretty cut that surprises her. This is when the idea of ​​playing with light will take shape.

Lorsque l’on admire ses créations, on se rend compte que l’idée a fait son chemin et l’on se trouve transporté dans un monde étonnant. Collectionneurs et galeristes qui l’exposent s’accordent à dire que son travail est original. À travers ses œuvres, on sent qu’elle dévoile son ressenti, ses inquiétudes parfois. Tout en sensibilité, elle interpelle sur des événements qui la touchent comme le réchauffement climatique, les conséquences sur l’environnement, etc. Mais le plus frappant est certainement toute cette poésie qui s’en dégage. Comment arrive-t-elle à nous émouvoir de la sorte ? Comment est-il possible d’être irrésistiblement transporté dans l’univers que l’on contemple ?

De sa voix souriante et chaleureuse, elle nous explique le travail préliminaire à la création de son ouvrage. D’abord, l’idée qu’elle mûrit en esquissant un croquis, puis vient le choix des matières. Optera-t-elle cette fois pour du plexiglas plutôt que du carton, fera-t-elle entrer la lumière par un savant jeu de miroirs ? En amont toujours, elle réalise un calque de tous les détails qu’elle compte intégrer. Elle imagine quasiment le résultat sans pour autant avoir conscience de la puissance qui va s’en dégager.

Sous ses mains habiles qui manient la scie à chantourner pour découper le plexiglas, les éléments prennent forme. Le rhodoïd lui permet de créer du mouvement, le papier mâché lui sert à fabriquer des petits personnages qui s’imbriqueront en toute harmonie sur l’œuvre en devenir. Enfin, l’encadreur professionnel à qui elle confie ses merveilles viendra apporter la touche finale.

When you admire her creations, you realize that the idea has caught on and you find yourself transported into a surprising world. Collectors and gallery owners who exhibit her agree that her work is original. Through her works, we feel that she reveals her feelings, her worries sometimes. While sensitive, she calls out to events that affect her such as global warming, the consequences on the environment, etc. But the most striking thing is certainly all the poetry that emerges from it. How does she manage to move us in this way? How is it possible to be irresistibly transported to the universe we are gazing at?

In her smiling and warm voice, she explains the preliminary work to the creation of her work. First, the idea that she matures by making a sketch, then comes the choice of the materials. This time, will she select plexiglass rather than cardboard, will she bring in the light through a skilful set of mirrors? Always upstream, she creates a layer of all the details she intends to integrate. She almost imagines the result without being aware of the power that will emerge.

Under her skillful hands, which operate the scroll saw cutting the plexiglass, the elements take shape. The rhodoïd allows her to create movement, the papier- mâché is used to make small figures that will fit together in harmony with the work in the making. Finally, the professional framer to whom she confides her wonders will add the finishing touch.

Mais la magie va surtout s’opérer lorsque subtilement, on y approche une source d’éclairage. Grâce à l’habile jeu de lumière se reflétant dans les miroirs ou le verre, les éléments vont se multiplier à l’infini. Les arbres minutieusement découpés dans du carton puis collés un à un se dédoubleront et produiront un effet de relief et de volume, donnant un impact encore plus grand au message qu’elle souhaite faire passer. Les ombres ne sont pas peintes, elles prennent vie à travers leur corollaire ! Notre artiste ira parfois même jusqu’à renforcer cette luminosité en incorporant des bandes de LED entre les épaisseurs de carton.

Les matières continuent de la captiver, elle est sans cesse dans l’expérimentation, la recherche pour constamment créer cet effet de surprise tellement poétique. Dernière pluie, Tempête marine, Le voleur de couleurs, les intitulés de ses tableaux donnent le ton de son univers et nul doute que de futures œuvres tout aussi touchantes verront le jour dans un avenir proche.

But most of the magic will happen when you subtly approach a source of light. Thanks to the skillful play of light reflected in mirrors or glass, the elements will multiply ad infinitum. The trees carefully cut out of cardboard and then glued one by one will split and produce an effect of relief and volume, giving an even greater impact to the message she wishes to convey. The shadows are not painted, they come to life through their corollary! Our artist will sometimes even go so far as to reinforce this luminosity by incorporating LED strips between the layers of cardboard.

Materials continue to captivate her, she is constantly experimenting, researching to constantly create this effect of so poetic surprise. Last rain, Sea storm, The thief of colors, the titles of her paintings set the tone of her universe and no doubt that future works just as touching will emerge in the near future.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Comments are closed.