Michel Smekens – Artiste humaniste

Michel Smekens – Artiste humaniste

18-Michel-Smekens-M-avez-vous-bien-vue-36X48-

Vivant. C’est le premier mot qui me vient à l’esprit quand je pense au travail artistique de Michel Smekens, vivant et profondément humain. L’homme dans toute sa profondeur, dans toute sa souffrance mais aussi, derrière un premier regard, une première approche, l’espoir qui sommeil dans un avenir meilleur. Il y a peut-être un ailleurs.

Avec ses dessins au trait noir, pudiques, simples, épurés, Michel Smekens, tel un instituteur d’un autre temps, trace des pleins et des déliés, écrivant un vocabulaire artistique en perpétuelle évolution.
En apportant de l’encre et de la couleur, ses personnages se font tribuns, se font tribus.
Ils sont interrogateurs, voir inquisiteurs, dans une démarche expressionniste.

Ils retournent vers le spectateur son propre questionnement, ses propres incompréhensions, ses propres douleurs sur les maux d’une société, sur les maux de notre société.

Ma première rencontre avec les œuvres de Michel Smekens a eu lieu, un peu par hasard, sur une place ensoleillée du centre Alsace, au mois d’août 2018. Au coeur de Sélestat, la cité Humaniste chère à Érasme et Beatus Rhenanus. Les œuvres présentées avaient leur place sur le parvis moyenâgeux de l’église Sainte Foy, là où jadis, les pestiférés, les bannis et les gueux venaient chercher un peu de réconfort, de nourriture. Leurs empreintes, dans les œuvres exposées, transcendaient leurs existences, leurs souvenirs.

Dans un univers qui me touche et que je trouve proche de celui de Egon Schiele, de Jean Cocteau ou d’Enki Bilal, Michel Smekens apporte une sensibilité qui lui est sienne et qui valorise l’existence même de l’homme. Doit-on forcément faire des rapprochements entre le travail des artistes pour les appréhender ? «Doiton vivre pour manger ou manger pour vivre» se demandait l’Avare de Molière. Un dilemme inutile et dérisoire. Doit-on se nourrir de culture ou attendre que la culture nous nourrisse ? Le dilemme est le même.

Michel Smekens de part la finesse de ses traits et l’âme de ses dessins touche à la nourriture céleste et terrienne, il nourrit l’homme en miroir à sa propre existence.

Il a trouvé la pierre philosophale qui élève l’homme à travers sa condition en le replongeant dans un quotidien qui se doit d’être humaniste.
Michel Koebel Journaliste culture

Biographie

Michel Smekens est né le 6 mars 1963 à Ottignies en Belgique. Il dessine depuis toujours. De l’école à l’université, il illustrait ses cahiers et syllabus de ses dessins.

Il pratique un art très personnel et signifiant et évolue avec la société. Au cours de trois périodes, il passe d’un dessin expressionniste noir à des oeuvres « à l’aveugle » en mêlant progressivement la couleur lorsqu’elle s’impose à lui.
Après des études en Sciences Politiques à l’Université Catholique de Louvain (UCL) à Louvainla-Neuve et en Droit International à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) de 1982 à 1988 ainsi qu’en Marketing de 1995 à 1998 au Groep T- Katholieke Universiteit Leuven (KU) à Leuven, il étudie les Beaux-Arts à Leuven à la Kunstacademie – De Slac de 1998 à 2008 qu’il cumule avec un post-graduat en art chez Wisper de 2006 à 2007.

En 2005, il organisait sa première exposition de groupe « Isabelle Poseert ? » et dès 2008 son œuvre « Ik wil, je veux » était exposée au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles de mai à juin lors de la première Collection Canvas. Cette année-là aussi, débutait sa première exposition en galerie dès juin 2008, Création 29, Vlaamse Kaai à Antwerpen en Belgique. Depuis août 2015, il vit et travaille en France et aujourd’hui il compte déjà plus de 30 expositions en France et en Belgique.

Depuis toujours, il développe en permanence un art contemporain et expressionniste en passant d’un dessin noir à la couleur avec brio au travers d’une technique mixte alliant dessin à l’aveugle, couleurs et performances. Il crée ainsi en fonction de son inspiration au fusain, à l’encre de Chine, à l’aquarelle et tout matériel lui tombant sous la main.

Expositions

Exposition «Isabelle poseert ?» à Leuven, Belgique, 20 – 29 mai 2005
Exposition «Centrale Werkplaatsen» à Leuven, Belgique, mai 2006
Exposition «E-atelier» à Antwerpen, Belgique, 10 – 24 mai 2007
Exposition, «Asha» à Leuven, Belgique, 5 – 25 octobre 2007
Exposition «BOZART EXPO», Canvascollectie, Palais des Beaux-Arts, 1000 Bruxelles, Belgique,
23 mai 2008 – 22 juin 2008
Exposition Artiste résidant à la «Galerie Création» à Antwerpen, Belgique, mai 2008 – décembre 2009. Exposition «MIX 05/2008» à Woluwe, Belgique, 30 mai – 22 juin 2008
Exposition «4MEN 4 ELE-MEN-TS» à Leuven, Belgique, 30 avril 2009 – 20 mai 2009
Exposition «Il était une fois… un merveilleux pays» à Jurbize, Belgique, 16 – 30 octobre 2009 Exposition «Happy New Art» à Liège, Belgique, 26-30 décembre 2009
Exposition solo «Art and more» à Borgloon, Belgique, 27 février – 21 mars 2010
Exposition «Culture pour tous» à Gemmenich, Belgique, 16-17 octobre 2010
Exposition solo «Michel Smekens» à Redu, Belgique, 28-29 mai 2011
Exposition «Les Corbenois ont du talent !», 5 – 6 mai 2016 à Saint-Germain du Corbéis, France
Exposition «IMAGinE revue d’Art à Saint-Germain du Corbéis», le 18 juin 2016, à Saint-Germain du Corbéis, France
Exposition «De têtes en caps» à Saint-Germain du Corbéis, France, 3-11 septembre 2016
Exposition «Festi’Arts» à Azur, France, 22-23 octobre 2016
Exposition «De caps en couleurs» à Saint-Germain-du-Corbéis, France, 26-27 novembre 2016.
Exposition solo «Hoo» à Alençon, France, du 6-21 janvier 2017.
Exposition solo «M comme…» à Saint-Germain-du-Corbéis, France, 4 – 5 février 2017.
Exposition solo «Le noir vous va si bien» à Mamers, France, du 4 mars au 4 avril 2017.
Exposition solo «Histoire d’eau» à Saint-Germain-du-Corbéis, France, 14-17 avril 2017.
Exposition solo «Lib’Art» à Saint-Germain-du-Corbéis, France, 2-6 juin 2017.
Exposition solo «Arts Vagabonds» à 31540 Roumens, France, 8-10 septembre 2017.
Exposition «Estanqu’Arts» à Moliets-et-Maâ, France, 28 – 29 octobre 2017.
Exposition solo «de couleurs en partages» à Redu (6890 Libin), Belgique, du 31 mars au 2 mai 2018.
Exposition «Art Graulhet 2018» en galerie éphémère à Graulhet, France, 7- 22 juillet 2018.
Exposition «Débal’Art», le 22 juillet 2018 à Graulhet, France. Exposition «le Forum des Arts et des Cultures 2018 de Sélestat» à Sélestat, France, le 19 août 2018.
Exposition «le Forum Européen des Arts et des Cultures 2018 de Sélestat» à Sélestat, France, 24-26 août 2018. Exposition durant le «9ème Parcours d’Artistes de Belœil» à Beloeil, Belgique, 8-9 septembre 2018.
Exposition durant le Parcours des «53èmes Fêtes de la Saint-Martin de Tourinnes-la-Grosse» à Nodebais, Belgique 4 – 25 novembre 2018
Exposition solo «Art e(s)t sens» dans le café culturel «le Casanova caffé» à 31000 Toulouse, France, du 15 mars au 19 avril 2019. Durant cette exposition, Michel a consacré le lundi 15 avril 2019 sa performance publique à la Journée Mondiale de l’Art de l’IAA.

Prochaines expositions

Automne 2020 : exposition à la galerie Sonia Monti, 6 avenue Delcassé, 75008 Paris, France. 23-31 octobre 2021 : exposition à la XIIIème Biennale de Florence à la Fortezza de Basso, Florence, Italie.

Vous avez aimé cette article ? Partagez-le

Comments are closed.