Pascale Hanneuse – Artiste peintre

Pascale Hanneuse – Artiste peintre

IMG_20210525_150123_198

La découverte du monde des arts est arrivée tardivement dans la vie de Pascale Hanneuse, alors qu’elle avait 48 ans. Cette rencontre avec l’expression est arrivée par une autre rencontre, celle d’une professeure de dessin qui a mis un pinceau dans les mains de notre artiste, sentant qu’un don se cachait dans cette âme faite de bienveillance. Depuis ce premier contact, la peinture est une évidence et a permis la naissance de nombreuses toiles riches en vibrations chromatiques. Elle parle de manière poétique d’une « connexion avec son âme d’artiste oubliée et enfin revenue à la vie. »

Tout commence par des visages et se poursuit par l’exploration d’une puissance, celle de la féminité, si mystérieuse et indispensable à notre monde. L’artiste se plait à dire : « La peinture pour moi c’était devenir une fée, le pinceau est devenu une baguette magique. C’est comme ça que l’on m’a appelée la fée couleur. La féérique et le fantastique, mais aussi l’imaginaire font partie de mon travail. » C’est ainsi, à l’aide de la terre de son village et d’une peinture acrylique spontanée, qu’elle part en quête des émotions, d’une expression de l’ange gardien, de la vie, de la spiritualité ou encore d’un aspect mystérieux qui se cache en chaque femme. Alors, elle peint de manière authentique, dans un élan de spontanéité et se dévoile par le biais de vibrations chromatiques totalement en lien avec ses émotions sur l’instant…

Ces journées entières sont dictées par la peinture, par un partage et un amour qu’elle glisse au sein de ses œuvres. Ainsi vont naître une exploration, un voyage sensoriel dans lequel elle dissimule des missives, des morceaux de joie et de ressentis. Savamment déposés sous nos yeux, ces petits bouts de curiosité sont là pour nous inviter à l’interrogation, à la découverte d’un inconscient, d’un souvenir ou encore d’un être intérieur parfois difficile à atteindre. En  se plongeant dans son travail, que l’on se pose des questions, que l’on apprend à se connaître et surtout, que l’on prend soin de s’abandonner pour marquer une pause dans notre vie si trépidante à cause de la société…

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Comments are closed.