Tony Quimbel – Artiste peintre

Tony Quimbel – Artiste peintre

La-VESTALE-au-BAIN

“A la manière de l’alchimiste qui au plus profond de la nuit fond et refond la pierre, encore et encore… Je cherche à réaliser “le grand œuvre”, l’œuvre qui nous rend immortel, qui traverse
les âges.
Même si cela est sans doute inaccessible, le vouloir est fondamental et représente un but que chacun devrait désirer atteindre, afin de donner un sens et une motivation sans faille, à
nos vies si brèves.”

Je suis un admirateur sans borne de la merveilleuse beauté de la nature, ma peinture tente de l’exprimer au mieux, dans un premier temps, inviter le spectateur à entrer dans la toile et simplement s’y fondre avec plaisir, dans un second à décrypter les allégories qui s’y cachent.

Depuis peu, je suis dans une démarche plus engagée, devant l’urgence de la sauvegarde de notre si belle planète qui souffre et qu’il est plus que temps de respecter et sauver de notre bétise, car la sanction sera simple… notre propre disparition !

Les toiles comme “la Naissance de Déesse Mère”, ou « La VESTALE au BAIN », expriment le retour nécessaire à notre Être androgyne perdu, en passant par la redécouverte du féminin sacré, la Shakti de l’inde ou la Sophia Occidentale. Le principe masculin, Yang , domine tout depuis bientôt 2000 ans, et explique la dérive de nos sociétés.
Le Joyau est à double sens, notre Terre fût ce Joyau et pourrait le redevenir, une proposition de changer l’Egrégore de pollution mentale qui entoure la Planète ; alors changeons vite nos pensées, nos paroles et nos actes et retrouvons le “Joyau originel”.

Parcours :

Artiste peintre d’huiles sur toiles, inspiré par les maîtres romantiques du 19ème siecle, j’ai une prédilection pour la facture surréaliste, dans les traces de Dali que j’affectionne particulièrement.
Apres sept années d’études aux Beaux Arts de Dunkerque (Ecole Flamande), j’ai eu la grace d’ètre l’élève de Xavier Degans, lui même élève et collaborateur de Salvadore Dali.
Je travaille aujourd’hui sur la création d’huiles sur toile grands et moyens formats.
Thèmes Antiques (Prométhée, La Clepsydre d’ATON, Orphée…), ou engagés pour le respect de la Planète, et du Monde vivant (l’Arbre Devis, A Tort et Adore, le Joyau…), mais aussi sur les symboles, empreints d’infinies sagesses oubliées, qui nous accompagnent depuis la nuit des temps, et qui peuvent nous aider à comprendre la pertinence de notre présence dans le Monde, pour tous ceux qui sont en « quête de sens ».

Reflexion personnelle sur l’art:

L’ART a toujours eu depuis Lascaux, en passant par les bâtisseurs de Cathédrales, la fonction de transcender, d‘élever l’humain vers quelque chose de plus grand que sa condition première d’homo sapiens.
Cette noble volonté de conscience à été à mon sens, dévoyée au 20ieme siècle par de détestables marchands du temple. Et nous en payons tous le prix aujourd’hui.
Trop d’artistes ne traversent pas « le voile « de l’invisible, leur travail est le plus souvent « psychanalytique » ou juste « esthétique « ,… un « tribute « comme disent les anglais, un « hommage » a l’élégance de la nature, rien de plus.
Personnellement je préfère dans ce cas m’émerveiller directement devant la pureté de la création et sa Divine beauté, plutôt qu’a travers un miroir déformant !
L’art sans « message « ne s’exprime que dans la partie visible de l’iceberg. L’essentiel de la nature est invisible pour les yeux, comme le disait le petit prince. Bien heureux l’artiste qui le perçoit et tente d’exprimer les messages et symboles qu’il en comprend. Cet univers dissimulé, cet océan de mystères et de beautés nous invitent justement à soulever le voile, sous peine de rester sur la berge. La découverte de ses arcanes ésotériques, l’inconnu, l’aventure,… procurent une jouissance immense pour l’arpenteur, ce qui peut déjà être une récompense suffisante en soi, à défaut de la reconnaissance des « pairs » du monde des mal voyants !

CV

Vous avez aimé cette article ? Partagez-le

Comments are closed.